Entretien avec… Kek

L’idée à la base des réseaux sociaux était de rassembler les gens, leur permettre de communiquer plus facilement. Je ne sais pas si ça a marché, ni si c’était une bonne chose au final. On est encore trop dedans pour avoir du recul.

Créateur hors-catégorie, Kek conçoit des jeux hors-norme : une fois que vous aurez goûté à ses Jeux Chiants ils ne vous lâcheront pas. Son regard cruel et bienveillant, s’il est possible de réunir les deux, scrute notre quotidien dans une BD elle aussi impossible à classer : Les Quotichiants. En fin connaisseur des réseaux sociaux, il se montre (très) lucide quand à leurs usages et leurs dérives d’aujourd’hui.

Lire l’entretien

Entretien avec… O’Brother

La question de la motivation reste centrale : je viens faire quoi sur un réseau, et y chercher quoi ?

O’Brother est religieux, catholique, de l’Ordre des Prêcheurs (nom officiel des dominicains), et vit actuellement à Helsinki. Loin de vivre coupé du monde, il est très actif sur Twitter, où sa curiosité contagieuse, son ouverture au monde et son érudition semblent sans limite. Il pourrait même vous intéresser à la linguistique finnoise ! Un regard singulier, pourtant universel.

Lire l’entretien

Gilets jaunes, enfants du Net

Les événements récents nous interrogent sur le rôle joué par les réseaux sociaux. Par leur inorganisation, leur spontanéité, leur absence de hiérarchie et l’agrégation de tendances très diverses, les Gilets jaunes sont les enfants du Net. Sans les réseaux sociaux, ce mouvement serait déjà mort. Avec, il est plus vivant que jamais. Plus imprévisible aussi.

Lire la suite

Entretien avec… Sylvain Leprovost

Je doute de la capacité des réseaux sociaux actuels à se refonder au bénéfice du bien-être numérique dont ils sont aujourd’hui les fossoyeurs : leurs revenus dépendent de leur capacité à capter l’attention et à s’immiscer dans la vie personnelle.

Sylvain Leprovost est entrepreneur & développeur. Il propose une lecture critique et argumentée du Net d’aujourd’hui et travaille depuis 5 ans sur une solution concrète au trop plein d’infos  : Netguide. Un projet fait de passion et de convictions. A suivre de prêt.

Lire l’entretien

Entretien avec… William Réjault

Évite les réseaux et ouvre un livre. Si une info est vraiment pertinente ou vitale, elle va finir par t’atteindre. Le reste n’est que de l’écume.

William Réjault a eu plusieurs vies, inutile de lui coller une étiquette. S’il fût autrefois fois infirmier, il est aujourd’hui écrivain, blogueur et consultant. Et les réseaux sociaux n’y sont pas étrangers. Il nous livre un entretien très contrasté, entre l’enthousiasme des débuts, et la désillusion et la lassitude qui ont suivi.

Lire l’entretien

Dérives sur les réseaux sociaux : maladie ? symptômes ? Partie 1/4

Les réseaux sociaux sont-ils la maladie où le symptôme de nos sociétés ?
Hervé Resse répond à la question, dans cette passionnante série d’articles à suivre.

L’état présent des réseaux sociaux, tels que nous les vivons et les observons en cette période, pourrait-il être considéré comme une possible « maladie infantile » du monde numérique hypra connecté ? A moins que leurs usages ne fussent révélateurs d’évolutions sociétales en réalité plus profondes, justifiant alors l’emploi du mot « symptômes », au pluriel. On inviterait à la barre Umberto Eco. Vers la fin de sa vie ce grand lettré constatait, amer, que « les réseaux sociaux ont donné le droit à la parole à des légions d’imbéciles qui avant ne parlaient qu’au bar, et ne causaient aucun tort à la collectivité… Aujourd’hui ils ont le même droit à la parole qu’un prix Nobel ». Propos assez élitiste, convenons-en, qu’on pourra partager jusqu’à un certain point, ou pas. A chacun d’en juger.

Lire la suite